Infrastructures meurtrières

L’accident qui a couté la vie à un motard avant-hier sur le périphérique n’est ni un malheureux concours de circonstance, ni la fatalité ! C’est du à une négligence fatale d’un conducteur qui n’a pas vérifié son chargement et à l’hypocrisie meurtrière des pouvoirs publics qui s’obstinent à croire qu’un rail de « sécurité » est une solution fiable !

ILS DOIVENT ÊTRE DOUBLÉS DANS LES VIRAGES D’UN RAYON INFÉRIEUR À 400 m ET REMPLACÉS PAR UN MURET LISSE EN BÉTON DANS LES ZONES À FORTE CIRCULATION !

Merci à Charles pour son témoignage poignant .

Âme sensible s’abstenir

Concernant l’accident sur le périphérique toulousain vers Blagnac, j’en avais un peu marre de la presse écrivant n’importe quoi, et des commentaires facebook sans aucun rapport avec l’accident. Non ce n’est pas un « motard qui a perdu le contrôle de son véhicule », non ce n’est pas « un connard de caisseux qui a oublié son cligno ». Voici ce que j’ai vu, ce matin en étant à moto, juste derrière l’homme qui a malheureusement perdu la vie suite à cet accident.

Avant la sortie des sept deniers, un motard en Ducati Panigale 959 arrive derrière moi, étant déjà sur la voix de gauche, je me décale un peu plus pour le laisser passer, un V échangé. Je le suis donc de quelques dizaines de mètres, il se rabat vers la droite pour prendre la sortie centre ville (ce que je compte faire aussi), lorsqu’à la fin de son rabattement (après clignos et vérifs) la moto s’envole brusquement et vient se jeter sur le rail de sécurité central. La moto rebondit puis glisse en tournant sur elle même jusqu’à la voie centrale, le motard lui reste encastré dans la glissière simple

Je vois donc un motard avec le bras pris dans la glissière, tellement bloqué que le casque ne touche pas le sol et son bras secouant faiblement comme pour demander de l’aide. Je me gare aussitôt sur le côté, je me déséquipe et entend une ambulance qui était là au bon endroit au bon moment (étant sous le choc, je décide donc de prendre 5 secondes pour souffler, puis gère la circulation pour aider les secours à venir). J’espérais même si au fond de moi dès l’impact je me doutais que la glissière de « sécurité » ne lui laisserait aucune chance..Finalement au bout de quelques longues minutes on nous annonce qu’il a succombé à ses blessures..

Les faits :

Il a en fait tapé un plot en tout point semblable à celui-ci, il y en avait deux en plein milieu de la chaussée centrale. De plus j’ai appris une fois posé que parmi les 7 voitures garées au moins 4 avaient crevées / déjantées sur cet obstacle.

Mon interprétation :

Le motard était équipé mais ça ne suffit pas toujours.

La vitesse ici n’est ni facteur déclenchant ni facteur aggravant (selon moi).

On ne pouvait rien faire pour distinguer ce plot, s’il ne l’avait pas pris ça aurait été moi qui le suivais, il y aurait eu obligatoirement un mort dans l’affaire.

Il faut faire attention aux obstacles sur la chaussée et ce, même si la circulation roule « normalement ».

Et le plus important, selon moi toujours, il aurait sûrement eu beaucoup plus de chance d’être toujours parmi nous ce soir si cette glissière avait été une double glissière de sécurité.

Sur-ce, et pour ceux qui ont eu le courage de lire jusqu’au bout, je vous laisse avec une vidéo de Mehdiator qui date d’il y a 8 ans mais qui reste d’actualité : https://www.youtube.com/watch?v=is4Q9R6_pBQ

Mes plus sincères condoléances à la famille.

Suite à ce dramatique accident, la famille ne souhaite pas être liée à un quelconque hommage motard. Merci de respecter leur volonté.
L’équipe FFMC 31

Comments are closed.